Je reçois certaines fois des messages reçus de la part de vos défunts et qui vous ont été délivrés... J'ai fait une sélection des messages qui ont été vécus pour moi, comme une expérience...
Je garderais bien évidemment l'anonymat sur les personnes. Cependant, il est en mon devoir de vous les transmettre et de vous les faire partager...

Le Jeudi 03 Novembre 2016

Vers la fin de l'une de mes consultations, une jeune femme me demande si son papa avait un message pour elle. Je lui répondis directement que 'Oui ! Et voilà ce qu'il a à vous dire'. En effet, depuis le début, je l'entendais s'exprimer. Je pris note du message qu'il me disait : 'Ne te sens pas sacrifier ! Laisse les doutes de côtés... Même si tu penses que la traversée du désert ne fait que commencer, sache une chose, je suis près de toi et de ta famille afin de tous vous protéger'. Par la suite, il me désigna un symbole : 'un triangle isocèle avec un rond et une flèche vers la droite'. Au début, je pensais qu'il s'agissait d'un signe astrologique. En faisant quelques recherches sur Internet, ce symbole représentait le symbole de Mars. Je demande à ma consultante ce que signifiait le mois de Mars. Elle me répondis que c'est le mois de naissance de sa fille...

Le Vendredi 10 Juin 2016
En ce vendredi de Juin, j'étais en consultation téléphonique avec l'une de mes consultantes. La première des questions qu'elle me posa, était de savoir si je pouvais entrer en contact avec sa défunte maman. Je lui répondis de suite que je n'aimais pas contacter les défunts car pour moi, ils ont autres choses à faire que d'être 'harcelés' par un quelconque médium. Mais je la rassurais en lui disant que si sa maman avait quelque chose à me transmettre, elle le ferait de son plein gré. Quelques instants plus tard, je lui demandais si la couleur 'Violet' appartenait à sa maman. Elle me répondit que 'non', que la couleur préférée de sa maman était le 'Bleu' et que sa couleur était le 'Rouge'. Poursuivant ma consultation, où j'utilisais tout de même des mots très forts tels que 'Sacrifice', 'Renoncement', 'Pénitence', ''Renaissance', 'Résurrection', j'arrêtai ma consultation, car je sentais qu'il y avait quelque chose de plus important à faire. Pendant une courte pause, je tapai dans le moteur de recherche le 'Symbole du Violet', et voici le résultat qui fut affiché : Source : 'Le Violet est un mélange à parts égales de rouge (couleur chtonienne) et de bleu (couleur céleste), c'est une couleur tiède, la couleur de la tempérance. Elle symbolise le mélange de la lucidité et de l'action réfléchie. Le Violet est aussi le symbole de l'équilibre entre le ciel (bleu) et la terre (rouge), entre l'esprit et les sens, entre l'intelligence et la passion, et entre la sagesse et l'amour. Le Violet est aussi la couleur de l'obéissance et de la soumission. C'est une couleur apaisante qui tempère la passion du rouge. Ce qui n'empêche pas le violet de symboliser la spiritualité liée au sang et au sacrifice, ou d'être liée aux concepts de pénitence, d'expiation et de recueillement... Le Violet symbolise la gueule qui avale et éteint la lumière, d'où son association au secret. C'est derrière le Violet que se produit la transformation et le mystère invisible de la réincarnation. C'est pour cela que sur les monuments du Moyen-âge, Jésus porte une robe violette pendant la Passion, c'est-à-dire pendant qu'il marie en lui l'Homme et l'Esprit Céleste. C'est aussi pour cela que le choeur des églises est drapé de Violet pendant le Vendredi Saint.'
Quand je lus ce qui était écrit, nous fûmes tous les deux pris d'une très vive émotion... Sa maman avait bien été présente avec nous et en m'adressant ce symbole, tout devint plus limpide et claire pour ma consultante...

Le Mercredi 08 Juin 2016
Lors d'une de mes consultations, j'étais en train de me baser sur le côté spirituel de ma consultante, quand soudain, je lui annoncai que je sentais la présence d'une femme, aux yeux bleus et qui était là pour la guider. Au début, elle me dit ne pas connaître la description de la personne que je lui faisais. Je demandais donc à mes guides de m'éclaircir sur le sujet et je reçus dès lors, les lettres 'M' et 'A'. Puis, on me montra un symbole rond et je lui annonçai présentement qu'elle devait avoir en sa possession une bague soit en 'Or Jaune' soit en 'Or Blanc'. Je continuais sur ma lancée en lui révélant que cette femme avait eu beaucoup de choix à faire dans sa vie et qu'elle avait commis beaucoup d'erreurs ce qui l'avaient entraîné le plus souvent dans des épreuves. Et je conclus en lui disant qu'elle était là pour la guider afin que ma consultante puisse prendre la bonne direction face aux choix à venir. Quelques instants plus tard, elle m'avoua qu'il s'agissait de sa grand-mère maternelle, qu'elle avait les yeux bleus et qu'elle se prénommait 'Marie'. Je lui répondis 'Ben alors !'. Elle m'avoua ne pas comprendre pourquoi sa grand-mère la guidait étant donné que pour elle, cette dernière ne l'aimait pas. Après lui avoir expliqué le fonctionnement du 'là-haut', elle se souvint que lors du partage des biens de sa grand-mère, elle avait en sa possession, une bague...

Le Mercredi 30 Septembre 2015
Lors de l'émission 'La Bataille des Extrasenses', et pour ce challenge, il fallait découvrir parmi les 12 personnes invitées et présentes sur le plateau, les 5 personnes qui étaient célibataires... Dès mon arrivée sur le lieu, j'ai senti une très grande émotion m'envahir. J'entendais plusieurs femmes qui me disaient 'Aide-moi !' dont l'une qui était en pleine souffrance. Je me sentais rejeté, abandonné de tous et totalement perdu... Lorsque mon tour arriva, je n'étais plus moi-même. Empreint à une grande et profonde détresse, je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. Pasha, le présentateur, remarqua mon attitude étrange ainsi que certains convives de l'assemblée. Il me demanda si je souhaitais continuer ou si je préférais arrêter mon challenge. J'avais tout de même décidé. Je ressentais une femme enceinte, mais seule, et une autre femme, veuve. Maintenant à moi de les trouver. Mais bien vite, la tristesse de ce défunt revint beaucoup plus forte qu'auparavant. Au plus profond de moi, je savais qu'il était dans mon devoir de transmettre ce message à l'une des 12 personnes présentes. Pendant que je descendais les escaliers, j'avais demandé à ce que mes guides m'aident et me conduisent vers la personne. J'étais arrêté devant cette femme avec une couronne de fleurs, et devant elle, je ne pus retenir cette émotion. Je lui expliquais que sa maman était en paix, qu'elle l'avait toujours aimée... Le plus étrange pour moi était que je n'étais plus présent physiquement dans le lieu, j'étais dans un long tunnel blanc où je ne cessais d'entendre pleurer... Cette jeune femme fut très surprise sur ce que je lui disais et hors caméra, elle confirma mes dires. Etant tellement perturbé et limité dans le temps, je n'ai pu remporter mon challenge mais je fus heureux du message que j'avais pu transmettre.
Le lendemain, une équipe de la production avait voulu me rencontrer et comprendre ce qui m'était arrivé durant mon challenge, car c'était la première fois qu'on me voyait dans cet état. Je leur avais expliqué que certaine fois, je pouvais ressentir des émotions qui ne m'appartenaient pas, et que quand des entités et/ou défunts sont dans une telle détresse, elles me transmettent et utilisent mon corps pour s'exprimer...
Regardez mon passage Episode n°10.

Le Mercredi 29 Juillet 2015
Pour ce 4ème challenge de l'émission 'La Bataille des Extrasenses', nous étions en face de personnes qui souhaitaient nous mettre au défi afin de savoir si nous étions dans la possibilité de répondre à leur questionnement. Lors de mon passage, une femme me demanda ce qu’elle avait caché dans l’objet qu’elle me montra. Après avoir décrit la photo, je donnais donc ma réponse : Le portrait de son fils quand il avait 10 ans. Elle fut satisfaite, mais bien vite, je l’informais qu’une jeune femme disparue se trouvait près d’elle. L’énergie que je ressentais à ce moment précis me présentait une jeune femme. Elle me demanda s’il pouvait s’agir de sa soeur. Je lui répondis aussitôt 'Oui !'... Quelques secondes après, je lui demandais si sa soeur ne s'était-elle pas donnée la mort, car je sentais quelque chose au niveau du cou... Les larmes au yeux, elle confirma mes dires. Je lui annonçais que j’avais quelque chose à lui dire mais ceci hors caméra. Après avoir remporté ce challenge, cette femme revint vers moi. Elle me questionna et je lui avouais que sa défunte sœur ne souhaitait pas qu’elle suive le même chemin qu’elle-même, qu’elle devait quitter l’homme avec qui elle se trouvait sinon, sa vie finirait comme elle… Elle me remercia, m’embrassa et conclu en me disant que dès qu’elle m’avait vu, elle avait eu l’étrange impression que quelque chose entre elle et moi allait se produire. Et ce fut le cas...
Regardez mon passage Episode n°04.

Le Samedi 25 Juillet 2015
Pour ce 3ème challenge de l'émission 'La Bataille des Extrasenses', il fallait deviner ce qui se trouvait cacher sous les robes des participants. Quand mon tour fut arrivé, la première des choses que j'avais ressenti était un coeur brisé. Le présentateur, Pasha, me demanda de trouver un coeur qui vivant et je n'avais que 10 minutes. Le plus étrange pour moi était que j'étais investi d'une autre mission : Je n'arrêtais pas d'entendre la voix d'un homme qui me disait : 'Il faut que tu l'aides'. Après avoir deviné où se trouvait le coeur qui n'était qu'autre qu'un petit hamster, l'une des participantes, une très jolie femme en passant, m'avoua que c'était elle qui avait le coeur brisé. A ce moment précis, je fus à même de lui dire ce que je ne cessais d'entendre. Elle tomba en larmes dès que je lui avouais qu'il ne fallait pas faire ce qu'elle avait l'intention de faire. Elle fut très étonnée et émue quand je lui avouais qu'il fallait qu'elle retrouve le sourire. Ce fut un challenge pour moi très émouvant mais ô combien exaltant...
Regarder mon passage Episode n°03.

Le Mardi 21 Juillet 2015
Juste avant mon passage concernant mon 2ème challenge pour l'émission 'La Bataille des Extrasenses', j'avais ressenti une forte émotion m'envahir. Au début, je n'avais pas compris ce que pouvait être ce sentiment. Notre challenge était de découvrir qui se trouvait en face de nous, les yeux bandés. A peine entré dans la pièce où se trouvait l'inconnu(e), cette forte énergie s'empara à nouveau de moi. Je commençais à dire mes ressentis sur cette personne. Pour moi, c'était un homme qui devait exercer dans le milieu artistique. Je sentais la nuit, j'entendais chanter et danser. Mais bien vite, je dus arrêter ma description, car cette énergie, ressentie tout au long de la journée, revint à moi et je sentais quelque chose de fort au niveau du coeur. J'expliquais à cet(te) inconnu(e) que cette énergie lui appartenait et qu'il s'agissait d'une femme aux cheveux blonds, aimante et réservée. Au milieu de mon challenge, je lui transmis le message qu'elle souhaitait que je lui transmette : 'Je suis fière de toi'. La personne qui se trouvait en face de moi n'était qu'autre que, Dmitry Kolyadenko, un artiste très populaire en Ukraine. Il était très surpris et touché de tout ce que j'avais dit sur lui et sur sa maman. A la fin de mon challenge, il me remercia en me serrant très fortement dans ces bras, ce qui pour moi, signifiait que l'aventure ne faisait que commencer...
Regarder mon passage Episode n°02.

Le Samedi 16 Mai 2015
En ce samedi du mois de Mai, je me trouvais en compagnie de ma petite maman et deux de ses amis dans un restaurant japonais. Nous passions tous un agréable moment jusqu'à ce que je ressente une vague de froid sur mon côté gauche. Au début, je ne fis pas attention mais cette fraîcheur commença à m'envahir progressivement. Vers la fin du dîner, je le fis constater et l'ami de maman me dit que lui aussi la ressentait. Je commençais donc mes investigations auprès des personnes qui se trouvaient à côté de nous. Rien n'arrivait à me convaincre à jeter mon dévolu sur les personnes présentes. Nous avions donc quitté le restaurant avec une déception naissante car je savais qu'il y avait un message à adresser mais je ne trouvais pas la bonne personne. Tandis que maman discutait avec ses 2 amis, j'avais entrepris d'aller récupérer la voiture. Suer le chemin, j'entendis clairement le nom ou le prénom de 'Girard'. Revenu auprès de nos invités, maman me demanda si j'allais bien. Je répondis que 'Oui !', en leur avouant par la même occasion que j'avais entendu un prénom, mais que j'étais frustré car il n'y avait que nous 4 sur le parking et donc, impossible pour moi de retrouver la personne. Maman me sollicita sur le prénom et quelle ne fut pas la surprise quand maman m'annonça que le prénom que j'avais cité n'était qu'autre que le nom de famille de l'ami de maman. De là, tout fut très clair, et je m'activais donc à comprendre les symboles qui m'étaient adressés... Les deux amis et maman elle-même étaient tous les trois étonnés des révélations que j'annonçais à l'ami de maman. Son papa était bel et bien présent et tout ce qu'il m'adressait comme symbole, comme mots retentaient de façon délibératoire pour lui. Après avoir délivré le message, il se sentait soulagé d'un poids qu'il avait en lui depuis cette tragédie qui avait secoué son existence. Je puis vous dire que si les défunts souhaitent vous transmettre un message afin de vous faire évoluer et surtout vous apaiser, ils n'attendent pas. Ce sont eux qui décident à quel moment ils doivent intervenir et moi, je suis là, pour faire la liaison entre le monde des vivants et celui de l'au-delà...

Le Samedi 18 Avril 2015
Depuis quelques jours, j'entendais le prénom de 'Martine'. Je savais impertinemment que la personne, que j'allais rencontrer, allait se trouver parmi celles qui seraient présentes au Château de Mantataire pour les différents ateliers que nous proposions avec deux de mes consoeurs. Au moment où j'allais terminer ma section avec mon deuxième groupe de la journée, que je fus perturbé par quelque chose qui ne m’était pas inconnu. Les participants commencèrent à me trouver pâle, comme si j'allais m'évanouir. Je ne trouvais plus aucun mot pour m'exprimer tant cette sensation m'empêchait de continuer. Je demandais aux 44 les personnes présentes ce jour-là, si le chiffre '4' et le mot 'coeur', leur disait quelque chose. Personne ne me répondit. Je continuais, en disant, 'je sens une énergie féminine, au prénom de 'Martine', qui souhaite donner sa bénédiction. Est-ce que cela dit quelque chose à quelqu'un ?' Une femme leva la main. Je lui demandai de me suivre dans le jardin pour poursuivre cette conversation. Elle me dit 'J'étais venue ici car c'était cela que je voulais entendre. Votre consoeur m'a dit des choses sur ma mère mais pas ce que j'attendais'. Un peu plus tard, elle m'avoua qu'elle allait se marier et qu'elle souhaitait la bénédiction de sa maman. Juste après cela, autre flash me parvint. On me montra 'un chandelier à trois branches dont les bougies étaient de couleur violet tirant sur le rouge'. Elle m'annonça que sur les tables de la réception, il y aura deux chandeliers et les couleurs des bougies devaient être rouges. Je lui répondis 'sur la table d'honneur, il y aura ce chandelier et votre maman sera alors présente avec vous lors de cet évènement'. Comme à chaque fois, ce fut unetrès grande joie qui m'avait envahi.

Le Lundi 06 Avril 2015
Cela faisait plusieurs jours que j'avais écrit un prénom sur mon petit carnet. Et en ce lundi de Pâques, j'étais dans la cuisine en train de boire mon café quand j'aperçus distinctement une petite fille, blonde, environ 10 ans, me dire 'Coucou'. Elle se présenta à moi par le prénom d'Amandine. Ce prénom était celui que j'avais écrit quelques semaines auparavant. Maintenant, je dois chercher qui sont les parents car un message doit être délivré... J'ai donc lancé l'appel sur les réseaux sociaux à tous mes contacts afin que l'on puisse m'aider...

Le Samedi 21 Mars 2015
Je participais à un Salon de Voyance quand le prénom 'Philippe' m'était apparu. Le lendemain, une maman et sa fille vinrent me voir pour une consultation. Dès que le tour de la maman, mon guide m'annonça 'C'est elle !' Je la regardais fixement et lui annonçais qu'une personne défunte, un certain 'Philippe', souhaitait lui parler. Elle me regarda en ouvrant en grand les yeux et m'avoua qu'elle était loin de penser qu'il avait quelque chose à lui dire. Elle pensait plutôt à son papa ! Mais là, elle ne savait que dire ! Elle en était suis stupéfaite ! Je lui délivrais donc le message de 'Philippe' et cette femme partit de la consultation le coeur soulagé...

Le Samedi 21 Février 2015
Tout avait commencé le vendredi soir. En m'installant dans mon canapé pour visionner 'Captain America', j'entendais comme quelques petits bruits venant de la pièce où je travaille. Les bruits commencèrent à s'intensifier. Le prénom de 'Josette' venait tout juste de résonner dans ma tête. Quand je dis, 'Ok ! J'ai compris ! Vous avez un message à transmettre, mais ce sera ce week-end qu'il sera transmis'. En effet, ce week-end là, j'avais un salon de voyance. Durant mes nombreuses consultations, je demandais à chaque personne qui venait me voir si le prénom 'Josette', leur disait quelque chose. Ce ne fut qu'à la fin de cette longue journée, c'est à dire, lors de ma dernière consultation que cette femme vint à moi. Dès que cette charmante dame me donna son prénom, je lui annonçai que je m'impatientais de la rencontrer car j'avais un message pour elle. Je lui avouais par la même occasion : 'Soyez-en Paix !' Elle ne comprit pas tout de suite la teneur de cette phrase. Mais lorsque je lui avais expliqué les symboles que l'on m'adressait, tel que : la couleur Bleue, l'impatience, la protection un peu étouffante que je pouvais ressentir, les nombres 24 et 10. Tout fut très clair pour elle. Pour la première fois, je n'avais eu besoin d'aucuns intermédaires, c'est à dire, que mes guides avaient laissé le défunt mari de cette charmante femme s'exprimer librement. Je puis vous dire, qu'une fois la communication terminée, cette femme était comme vous l'expliquer, radieuse, épanouie et soulagée d'un fardeau qu'elle trainait depuis près de 10 ans...

Le Samedi 11 Février 2015
Durant mes prestations médiumniques sur la radio québécoise, et pendant que j'étais en pleine consultation avec C., les lumières de ma webcam avaient commencé à clignoter, suivi tout juste d'une vague de fraicheur située sur mon côté droit. J'informais les auditeurs qu'il y avait un défunt qui souhaitait délivrer un message mais que pour l'instant, les seules informations que j'avais, étaient une odeur de fumée, que cette âme de son vivant affectionnait fumer malgré un problème de santé. Poursuivant ma consultation, j'informais aux auditeurs qu'un prénom m'avait été soufflé mais que je devais terminer la consultation en cours. Après quelques minutes et une fois terminée ma tâche, j'annonçais que cette âme se prénommait comme mon défunt papy, 'Henri'. Suite à cela, je reçus un message d'une auditrice qui était en ligne quelques instants auparavant et m'annonça ceci : 'Sebastian pour ton esprit, je pense qu'il s'agit de mon grand-père. Il fumait et je sens souvent une odeur dans la maison alors que je fume toujours dehors. Je n'ai pas de souvenirs de lui, j'étais très jeune quand il est décédé d'un cancer des poumons. Il est devenu grand-père pour la 1er fois avec ma naissance'. Dès lors, je lui délivrais le message qui la reconcilia...

Le Mercredi 07 Janvier 2015
Je ne sais pas si c'est un avertissement que j'ai eu cette nuit-là, vers les 2h00 du matin, mais je puis vous dire, que j'ai vraiment eu très peur. Et pour cause, j'ai tellement hurlé dans mon sommeil que j'ai du réveiller tous mes voisins. Voici ce qui s'est passé... Je me trouvais dans une pièce dont les couleurs ambiantes étaient le Bleu et le Gris. Sur ma droite, un lit qui se trouvait en face de la porte de la chambre. La suite ce n'était que des symboles rectangulaires, et en les examinant de plus près, sur ma gauche, se trouvait quelque chose de grand comme une armoire ou une fenêtre. En face de moi, toujours sur ma gauche, une sorte de table. Me concernant, j'étais vêtu de blanc, mais ce n'était pas exactement moi. J'entendais également comme des pas qui montaient les escaliers. Ces pas résonnés comme des bruits de sabots. cela ressemblait à des pas d'un animal et plus précisément à des sabots d'une chèvre. Puis au moment où j'ai voulu quitter cette chambre, les pas ont commencé à s'accélérer. La porte s'ouvrit d'un coup et une grande masse noire surgit pour m'agripper la gorge. A ce moment précis, j'ai hurlé de tout mon être. L'impression de peur qui m'avait envahi par la suite m'empêcha de retrouver le sommeil... Dès lors, ma mission commença... Quelques heures plus tard, deux prénoms me sont apparus, le premier 'Guillaume' et le second 'Mathieu'. Au petit matin, je décidai de trouver les significations de ce cauchemar. En allumant mon PC, je reçus un message d'une personne que j'avais rencontrée lors d'une de mes conférences sur le paranormal et qui me remerciait des neuvaines que je lui avais recommandées. Et là, tout s'éclaircit. Je décidai de rentrer en contact avec elle afin de lui exposer ce rêve. Je lui demandai tout simplement : 'Dès que l'on monte les escaliers pour se rendre à l'étage, estèce qu'il a une chambre ?' Elle me répondit dans l'affirmation et que c'était la chambre de mon second fils'. Je poursuis : 'On m'a parlé d'un 'Mathieu' ou d'un 'Guillaume', ça vous dit quelque chose ?' Elle m'affirma que son fils s'appellaite 'Mathieu'. Je lui décris la chambre et les symboles que j'avais pu entrevoir dans la nuit. Elle m'avoua : - 'Dans la chambre de Matthieu, il y a pas mal d'élément gris',
- 'Quand on rentre dans la chambre, on ouvre la porte son lit est à droite de cette porte',
- 'Une commode, une armoire et un bureau sont sur la gauche',
- 'En face de son lit, il y a meuble de télé rectangulaire'.
Comme tout correspondait et ne voulant pas l'effrayer, je lui recommande de faire attention à son fils, car je le sentais en danger... Elle me répondit 'Comment vous remercier ? Vous m'avez prévenu et ça me touche du plus profond de mon coeur'. Je conclus la conversation en la réconfortant de ces mots : 'Je pense que le fait d'avoir lu les neuvaines, cette masse noire s'est sentie en danger et a voulu m'atteindre durant mon sommeil. Tous les signes que j'ai eus ne sont pas anodins. Ils étaient là pour vous prévenir. C'est ce que j'ai fait. C'est ma mission, tout simplement'.

Le Samedi 01 Novembre 2014
Lors de la présentation d'une enquête au Vieux Palais de Justice de l'Assomption, donnée par l'équipe québécoise 'R.I.P.P.', je ressentais non pas une entité mais un défunt et plus particulièrement une femme. Je demandais à tous les invités présents si le prénom de 'Marie-Claire' évoquait chez-eux quelque chose. Ensuite, je ressentais comme quelque chose au niveau du ventre. Et là, une femme au regard perçant et au teint pâle s'adressa à moi. J'avertis que cette defunte avait quelque chose à dire à l'un des invités présents, situé à ma gauche. Lorsuqe la représentation fut finie, une famille vint à moi et je pus dès lors leur donner les informations nécessaires sur ce que 'Marie-Claire' souhaitait que cette famille fasse...

Le Mardi 14 Octobre 2014
A peine étais-je sorti de mon sommeil que de nouveaux symboles m'étaient apparus : une pipe, de petites lunettes, une sorte de montre de couleur marron claire, avec une teinte de doré, une heure bien précise 4h00 ou 16h00, puis la lettre 'F', et une personne d'un âge certain que je sentais avoir + de 60 ans Pour quelle personne était-ce ? Voici la mission qui m'avait été confiée. En discutant avec une amie, cette dernière me dit : 'Ca ressemble à mon arrière grand-père mais je ne me souviens pas de son prénom'. Je lui répondis de suite que j'avais un message pour elle, car je ressentais des frissons m'envahir. Puis je lui demandai si elle avait un surnom que lui seul utilisait. Elle me répondit clairement que 'oui!' A peine avait-elle terminé sa phrase, que je lui annoncai : 'Tu as quelque chose en toi qui n'est pas exploité et qu'il faut que tu trouves en toi la force et le courage de le faire. N'aies nulle peur ! Laisse tes craintes ! Tu as été blessée mais tu es courageuse et battante...' Dans la soirée, elle me rappela et m'annonçaque son arrière grand-père se prénomait 'François'...

Le Samedi 27 Septembre 2014
Pour ceux qui ne le savent pas encore, à part le fait d'être médium, j'exerce également en tant que producteur audiovisuel. Et en ce jour, il m'était arrivé quelque chose de très agréable. J'étais en plein tournage sur l'émission 'Le Bien-être' dont le thème était l'hypnose thérapeuthique. J'avais donc revêtu mon costume de producteur et je m'étais fermé le temps du tournage à toute forme de médiumnité. Pendant le soin pratiqué au 'testeur', je fis part à ma présentrice Sarah, qu'une femme aux cheveux blonds ou blancs était présente avec nous. Juste après, plusieurs symboles métaient apparus : la couleur verte, du muguet ainsi qu'un oiseau. Et au même moment, le testeur ouvrit en grand les bras et les yeux et nous annonça : 'Je me sens soulagé d'un poids'...

Le Mardi 01 Juillet 2014
En discutant avec une amie, qui me demandait conseil suite à différentes préoccupations, je lui avais annoncé que je sentais la présence d'un homme à côté d'elle et qu'il était très protecteur envers elle, et que c'était lui qui la guiderait dans son acheminement. Je lui décris cet homme : Un personnage fort en caractère, très terre à terre, quelqu'un qui réfléchissait avant d'agir et qu'il avait une très grande richesse intérieure. Puis j'entendais distinctement deux mots 'Papa' et aussi 'Papounet'. Le message suivant m'emplit d'une forte émotion quand cette même amie me révéla que je la faisais pleurer, non pas de peine mais de joie. Elle m'avoua que c'était le surnom que donnait sa petite soeur à son papa. Puis je m'étais mis à écrire la phrase suivante : 'Ne pleure pas ! Je n'aime pas te voir dans cet état. Ne vis pas la vie comme une pénitence. Accepte ce que tu es devenue ! Ma grande !' 'Il m'appelait comme ça' , m'affirma-t-elle... Comme à chaque fois j'étais ému d'avoir pu transmettre un nouveau message...

Le Vendredi 20 Juin 2014
Depuis quelques jours, j'entendais le prénom 'Roger', et surtout cette phrase 'Je suis fier de toi ma fille même si je ne te l'ai que rarement dit.' En ce vendredi, pendant qu'une de mes connaissances de facebook, me remerciait pour le petit cadeau que je lui avais envoyé, suite à sa participation en tant que coproductrice de l'émission que je produis 'Spirit Investigations 2.0', les mêmes mots et prénom m'étaient revenus. Je lui avais alors demandé si elle connaissait un défunt au prénom de 'Roger' ou de 'Robert'. Elle m'annonca que son papa était décédé en début de cette année 2014, mais que son frère, lui, se nommait 'Roger.' De suite, je lui avais demandé si son oncle était décédé. Elle me répondit que 'Oui' et que son oncle était décédé avant son papa. Elle rajouta que son papa lui avait très rarement dit qu'il était fière d'elle'. C'était donc son oncle qui me parlait. Le message que le papa voulait lui transmettre lui avait été apporté en ce dernier jour de printemps. Elle me remercia car elle attendait ces mots depuis longtemps et conclua en me disant qu'on lui avait réchauffé le coeur. Je ne savais que dire ou quoi répondre, j'étais empli d'une très grande émotion et je sentais les larmes me monter aux yeux... J'étais ému par ce message...

Le Dimanche 18 Mai 2014
Quelques jours avant de me rendre dans cette maison, située en banlieue parisienne, une consoeur médium m'avait sollicité pour venir l'aider à comprendre les phénomènes paranormaux qui s'y produisaient. Pendant notre conversation téléphonqiue, je lui avais annoncé que j'entendais les mots femme, bonne, soumise, violence, tablier, cheveux bruns et surtout le chiffre '2'. Le dimanche venant, avant de pénétrer dans la maison, j'avais demandé à ma consoeur d'avertir les âmes de la maison de ma présence. La propriétaire me montra la pièce où les phénomènes se produisaient. A peine entré, je lui avais annoncé que l'on me montrait la pièce comme s'il s'agissait d'une cave, avec un grand casier où l'on entreposait de bonnes bouteilles de vin. Puis je lui avais décrit cette femme et elle me confirma qu'il s'agissait de sa grand-mère. Quelques instant plus tard, je lui avais confié que je me trouvais toujours dans cette cave et que j'arrivais même à sentir l'humidité ainsi que l'odeur de la moisissure et celle que dégagaient des champignons. Au moment où nous allions partir, j'avais eu comme un petit coups au niveau du mollet gauche. Puis je m'étais mis à lui décrire la personne masculine qui s'était présentée à moi et qui me montrait qu'elle boîtait. En montant les escaliers, j'entendis le prénom 'André'. De suite, je lui avais demandé si ce prénom correspondait à quelqu'un qu'elle connaissait. Elle m'avoua que c'était le prénom de son beau-père défunt. De retour dans la cuisine, en discutant, avec les deux propriétaires, j'avais décidé de leur montrer ce que j'avais pu dessiner : des 'symboles ronds'. Par le plus grands des hasards, la propriétaire commença à nous parler du grand-père de son mari : 'Pépé'. Et là, tout s'éclaircit pour moi. J'avais déjà et ce dès mon arrivée, décrit une personne qui de son vivant était un homme qui aimait la bonne chaire, le bon vin, la fête et surtout les réunions de famille. Elle m'annonça qu'elle avait placé les restes cassées de l'urne funéraire des cendres de 'Pépé' dans sa chambre. Et là, le déclic. Derrière moi, se trouvait une sorte d'étagère en fer forgé où l'on entrepose les bouteilles de vin. 'C'est à cet endroit qu'il faut mettre 'Pépé', lui annoncais-je. Puis les symboles ronds prirent une autre dimension. Son mari m'annonça que son 'Pépé' adorait jouer aux boules et adorait voir du monde autour de lui. Tout s'éclaircissait. 'Pépé' montrait son mécontentement parce que là où il se trouvait, c'est à dire, isolé dans la chambre à coucher, il ne pouvait voir tout ce petit monde bougé autour de lui. Nous avons donc posé le vase contenant les restes de l'urne cassée sur létagère en fer forgé qui se trouve dans le salon, là où se réunit la famille lors des repas familiaux. Depuis, les phénomènes se sont arrêtés et la famille, déchirée par différents éléments extérieurs, s'est à nouveau retrouvée... De belles histoires comme je les aime et merci à ma consoeur d'avoir eu confiance en moi...

Le Vendredi 16 Mai 2014
Lors de la conférence que je donnais pour une Web TV, le prénom 'Raymond' m'était apparu. Dès lors, j'avais demandé à tous les internautes présents ce soir là, si ce prénom correspondait à l'un de leur défunt. Et la réponse fut automatiquement affirmative. Une femme m'annonça qu'il s'agissait de son père. Je lui annoncais les mots suivants :' Santé' - 'Tu vas retrouver' - 'Gourmette'. Par message privé qu'elle m'avertit qu'elle avait un problème de santé et qu'au début de la semaine passée, elle était tombée sur la gourmette en question. Elle n'en revenait pas. Elle me remercia. Suite à cela, je repris ma conférence...

Le Lundi 12 Mai 2014
Au petit matin, en ce premier jour de la semaine, le téléphone se mit à sonner et comme toujours, j'étais toujours aussi heureux d'entendre la voix de ma petite Maman. On se mit à discuter, et elle me révéla qu'elle se trouvait tout juste à côté de la ville où le Salon de voyance avait posé ses bagages. Poussé par la curiosité, je lui avis demandé ce qu'elle faisait là-bas. Elle m'annonça que la Maman d'une des ses plus proches amies, (amie j'avais rencontrée quelques jours auparavant), était décédée. Elle m'avoua également que son amie était dans tous ses états, car elle avait peur que la prise en charge de l'enterrement soit à ses frais, car personne ne trouvait le papier pour la prise en charge des obscèques. J'annoncais de suite à Maman qu'une femme venait de me dire 'Papier bleu' ainsi que le mot 'médaillon rond'... En fin de journée, nouvel appel de Maman. Elle me prévint que le 'Papier bleu' avait été retrouvé et qu'il s'agissait bien de la prise en charge de l'enterrement. Par contre concernant le 'médaillon rond', cette même voix féminine m'annonça qu'il avait été volé et qu'il n'y avait plus de possibilité de le retrouver...

Le Dimanche 10 Mai 2014
Lors de ma participation à mon premier Salon de Voyance et ce lors de la conférence que je donnais sur le Paranormal et la Médiuminité, j'avais entendu distinctement le prénom 'Jacques'. J'avais de suite arrêté ma conférence pour demander au public qui était présent si quelqu'un avait un défunt au prénom de'Jacques'. J'avais également précisé qu'il y avait aussi un autre prénom devant que je n'arrivais pas à percevoir. Une femme leva la main, timidiment et m'annonça que son défunt mari se prénommait 'Jean-Jacques'. Suite aux informations que son défunt époux me livraient, je lui fournis les informations nécessaires et surtout le message que 'Jean-Jacques' avait à lui dire. Le public fut si étonné voire même surpris par ce que je venais de révéler, qu'une fois le message délivré, je m'aperçus à mon plus grand étonnement, qu'une multitude de mains s'était levée et tout ce petit monde me sollicitait pour avoir un contact avec l'un de leur défunt...

Le Lundi 21 Avril 2014
En ce jour du Lundi de Pâques, tout juste en me levant, j'entandais le prénom féminin : 'Alphonsine'. Quelques minutes plus tard, j'avais sollicité mes contacts de Facebook, si quelqu'un n'aurait pas une défunte au prénom d'Alphonsine', et si cela était le cas, de prendre contact avec moi en message privé. En fin de matinée, un message de Madame X m'était parvenu qui me dit que son arrière grand-mère se prénommait de cette façon. Je lui avais dès lors demandé si son arrière grand-mère aimait faire du crochet. La réponse fut affirmative. Je lui avais également annoncé que je voyais cette femme, assise soit sur un rocking chair ou dans un fauteuil à bascule de couleur verte, près d'une fenêtre où elle aimait crocheter, un chat était aussi à ses côtés. Elle me répondit aussitôt : 'Ouahhhhhh oui oui incroyable, c'est bien elle'. Une fois que j'eus l'la confirmation qu'il s'agissait bien d'elle, je pouvais donc, lui transmettre le message : 'Un camai doit vous revenir et elle souhaite que vous le récupériez car il est pour vous'. Elle me répondit que cela pouvait être difficile car elle ne savait pas où le trouver. Je lui donnai une toute nouvelle indication qui venait tout juste de m'arriver : 'C'est l'une de vos tantes qui possède ce fameux objet.' Je poursuivis en lui annonçant que 'dès que vous l'aurez en votre possession, il faudra le poser sur la table de chevet du côté où elle vous dormez...' Elle me répondit 'C'est incroyable cette histoire merci merci cela me touche beaucoup.' Malgré la difficulté de pouvoir remettre la main sur cet objet, 'Alphonsine' m'annonça, 'elle sait que vous allez le récupérer parce qu'elle en a décidé ainsi'. Et là, elle me répondit 'Ah ! Je ne sais pas comment mais si elle le dit cela se fera. Ca m'étonne pas elle a du caractère'.

Le Mercredi 20 Novembre 2013
Arrivé sur le sol canadien, je me sentais déterminé à accomplir la mission qui m'avait été confiée quelques semaines auparavant. Le seul petit problème était le fait que je ne savais pas comment faire pour trouver les ascendants de ce 'John & Jocelyn Richards' et surtout de délivrer le message que j'avais reçu. Quelques jours avant ma conférence au 'Vieux Palais de Justice de l'Assomption' et ce pendant que nous préparions le deuxième épisode de 'Spirit Investigations 2.0', une jeune femme, accompagnée de son fils, était arrivée pour s'inscrire aux différentes conférences données durant le week-end. Pendant que je discutais avec Michel, fondateur du groupe 'S.P.E.Q. Paranormal, mon collègue, Jean-Yves vint me voir pour me'avertir qu'une personne au nom de famille de 'Richards' était présente. Je m'étais tout de suite présenté à cette jeune femme et lui avais demandé dès lors si elle connaissait un 'John' et une 'Jocelyn'. Elle me m'annonça que cela lui disait vaguement quelque chose et qu'elle allait regarder, dès quelle serait chez elle, dans son arbre généalogique. Le samedi, juste avant ma conférence, elle revint toute heureuse et m'informa que 'Oui, nous avons bien un John et une 'Jocelyn'. Elle me montra son arbre généalogique. M'apercevant qu'il s'agissait bien de son arrière-grand mère, je lui avais donc délivré le message qui lui était destiné...

Le Lundi 18 Novembre 2013
Pour la première enquête développée pour 'Spirit Investigations 2.0', sur le sol Canadien, pendant que nous posions différentes questions, Marie-Renée, fondatrice de l'équipe québécoise 'Tact Paranormal' avait demandé si l'entité du petit garçon se trouvait parmi nous. Quelque instant après, le prénom 'Gabriel' m'est apparu. Armé de son pendule, Paul, fondateur de l'équipe québécoise 'Tact Paranormal', demanda si c'était bien son prénom et si la première lettre de son prénom commençait par la lettre 'G'. La réponse fut affirmative, ce qui nous avait permis de savoir à quelle entité nous avions à faire et de permettre de mener à bien nos différentes investigations...

Le Vendredi 25 Octobre 2013
Juste quelques semaines avant mon départ au Québec, j'étais en visite dans la Somme pour passer un petit week-end près de la nature. L'après-midi étant passée, mon amie avait décidé de me faire visiter le mémorial canadien, construit pour rendre hommage à tous les combattants de la première guerre mondiale. L'endroit était calme et l'on pouvait ressentir différentes énergies positives. Nos pas nous dirigèrent directement ver l'entrée du musée, où se trouvaient différents objets, gravures et histoire relatant les tranchées (...) A peine étais-je éntré dans le lieu que soudain j'avais distinctement entendu une voix féminine me souffler, un prénom ou un nom : 'Richard'. Je fis part de ce que j'avais cru ou pu entendre et poussé par une envie irressitible d'en apprendre plus, je m'étais mis à chercher si le prénom était inscrit quelque part. Après maintes recherches, dans un coin isolé et un peu sombre du musée, mon regard tomba sur un uniforme d'un jeune homme et tout en bas était inscrit : 'Uniforme appartenant à 'J. Richards'. J'en avertis de suite les amis qui m'accompagnaient et je puis vous dire, qu'ils étaient restés, tout comme moi, bouche bée. Après cette petite escapade, sur le chemin du retour, j'aperçus au loin, une femme, vêtue de blanc, qui me saluait de la main. Etant habitué, je souris et ce qui surpris mes amis fut mon comportement devenu quelque un peu étrange : Rien de grâven juste les yeux imbibés de sang. En revenant chez mon amie, à peine assis dans le fauteuil que le prénom 'Jocelyn' m'apparu. Y avait-il un rapport avec cette voix et cette femme aperçut dans la journée ? Pendant que mon amie mettait les couverts pour le souper, elle se surprit elle-même de mettre 6 couverts alors que nous n'étions que 5 convives. Amusé, je lui répondid : 'C'est JOCELYNE qui s'est invitée'. Elle ajouta sur un ton ironique : 'Ah ! Non ! Garde tes entités avec toi ! J'en veux pas à la maison !' Et nous étions tous partis dans un fou-rire. A peine m'étais-je installé à la table, je sentis quelque chose m'envahir. Mon amie arriva avec le plat et ressentit elle-aussi une vague de froid qui se trouvait uniquement sur ma droite. Tout d'un coup, mon visage se transforma et je m'étais mis à pleurer et révélant ce que je voyais : 'Du sang, une pièce illuminée de blanc.' Mon collègue s'aperçut que je n'étais plus moi-même, que je subissais une nouvelle fois, ce que l'on appelle une incorporation. Pendant que 'Jocelyn' délivrait son message, je puis vous dire que tout ce petit monde qui était présent ce soir là avec moi, fut stupéfait d'entendre et de constater que ma voix, que mon comportement ne m'appartenait plus... Une fois revenu en tant que SEBASTIAN, nous n'avions pas cherché à savoir ou à analyser ce que Jocelyn nous avait révélé. Le souper se passa par la suite sans incident. Mais nous étions quand même intrigués, comme si chacun d'entre-nous désirait en savoir plus. Sur un avis commun, nous avions décidé de faire une séance pour entrer en contact avec 'Jocelyn' pour qu'elle nous en dise plus et surtout s'il y avait un rapport avec ce 'John'. Quelques minutes après, eJocelyne nous était revenue et par la suite, elle nous informa sur le lieu où elle avait vécu durant son vivant : 'Terre-Neuve' au Canada. Elle nous délivra que 'John' était son mari, blessé au combat durant la première guerre mondiale. Elle me sollicita car d'après ce que nous avions compris, elle souhaitait que l'uniforme exposé à la vue de tout le monde au mémorial canadien revienne sur ces terres natales... Avais-je une mission à accomplir lors de ma prochaine venue sur le vieux continent ?...

Le Dimanche 11 Août 2013
Ce fut à partir de cette date que tout s’éclaircit dans ma petite vie. En ce dimanche d’été, dès mon réveil, j’entendais le prénom 'Jpséphine'. Dans l’après-midi, sur la terrasse de mon appartement, je mettais mis à griffonner différentes petites phrases. Et quand je pris conscience des mots, j’avais décidé de mettre bout à bout les phrases que j’avais pu écrire et voici le message dévoilé : 'Jpséphine' dit : 'Ce sera à l’enfant que portera la première des filles de ma propre fille que je lèguerais tout ce que je sais, tout ce que j'ai appris'. Le soir même, ce fut suite à une conversation téléphonique avec maman, que tout devint beaucoup plus clair. Je ne savais pas que mon arrière grand-mère maternelle portait ce doux et tendre prénom de 'Jpséphine'. Cet héritage médiumnique vint tout simplement d’elle, de JOSEPHINE, que je remercie du fond du coeur, car en autre grâce à elle, je sais maintenant quel chemin prendre et surtout quelle mission suivre...

Retour